L'exposition Pier Paolo Pasolini

Il y a quelques jours, nous nous sommes rendues à la Cinémathèque pour l’exposition consacrée au réalisateur italien, Pier Paolo Pasolini. Nous affectionnons beaucoup cet artiste néo-réaliste et nous n’avons pas été déçues par la visite.

Pasolini

Pasolini était avant tout, un poète, un amoureux des mots et de leurs multiples sens. C’était aussi un homme qui avait un goût prononcé pour la peinture et le dessin, c’est pourquoi, se plonger dans quelques-uns de ses écrits et admirer quelques-uns de ses tableaux a été très bénéfique pour cerner un peu mieux son étonnante personnalité et l’univers créatif dans lequel il a évolué.

Un décryptage de certains des grands films de Pasolini a été effectué et la liste de ses nombreux procès a été affichée sur un mur entier. Pasolini et la justice, c’est un chapitre très volumineux. En effet, il a été attaqué pour le caractère blasphématoire de quelques-uns de ses films, pour la souillure de l’image cléricale qu’il exerçait ou encore l’utilisation d’éléments religieux qui s’avérait être totalement erronée selon l’Eglise. L’art de Pasolini et la conception dogmatique de la chrétienté n’ont pas fait bon ménage, néanmoins, ses films n’ont pas été entachés par ces multiples attaques, seul l’homme en est sorti de plus en plus meurtri.

Pasolini 1

Des photographies suivies d’annotations relataient le lien passionnel qui unissait Pasolini à Ninetto Davoli, Davoli fut un de ses acteurs fétiches. Sa relation avec la Callas est également explicitée et se définissait comme une « amitié amoureuse », elle est devenue une incroyable Médée pour Pasolini. Enfin, pour ne citer que cela, la collaboration entre Pasolini et un autre grand réalisateur italien, Fellini, fut aussi l’objet de divers articles.

La 1

Ninetto 3

En bref, c’est une exposition que nous avons beaucoup apprécié parce qu’elle fait preuve d’une grande pertinence et vraisemblance. Elle s’achève sur un texte contant la fin tragique de Pasolini : assassiné en 1975 sur la plage d’Ostie dans sa ville de prédilection, Rome. Ce texte résume les éléments des nombreuses enquêtes parce que le mystère sur sa mort reste entier et quelques doutes persistent encore sur l’identité exacte du coupable.

Une très belle exposition et un très bon moment passé en compagnie du poète italien.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×