Hunger

large-hunger.jpg 

Des silences, des plans extrêmement lents qui laissent percevoir le bruit délicat du vent de la neige et la cendre crépitante des mégots écrasés. Le début du film est d'une grande beauté tant dans la manière de filmer que dans les scènes filmées.

Les mains mutilées d'un homme, limite parano qui vérifie, on ne sait pas trop quoi, sous sa voiture et jette un long regard vers les rues qui bordent sa maison est un début qui nous laisse naïvement admiratif.

La suite du film répond à nos interrogations. C'est un gardien de taule dépassé par la situation qui tabasse les détenus de son poing meurtri. On va changer de vision et on débarque dans cette prison "tue-homme" à travers les yeux de Gerry. Nous sommes alors projetés dans une minuscule cellule tapissée de matière fécale dans laquelle les détenus expulsent l'urine vers le couloir principal ; on est en pleine grève de l'hygiène.

Steeve McQueen ne nous épargne rien, la solitude des prisonniers, leur animalité galopante, la parole qui fout le camp, les corps humiliés que seuls de longs cheveux crasseux habillent, les coups reçus, les pages roulées et fumées de la Bible, le bruit insoutenable et fracassant des matraques  sur les boucliers alignés et cette rage bestiale d'obtenir un statut politique.

Le personnage de Bobby Sands est le martyre de cette armée de prisonniers politiques de l'IRA. Comment intégrer cette grève totale de la faim ? Par un long entretien entre Bobby et un prêtre, avec un plan statique, immobile qui a tout son impact. Cette scène est encore très esthétique, pour une fois la parole se déploie et la fumée dansante des cigarettes allumées successivement est la seule mobilité de cet entretien.

Enfin, la parole disparaît à nouveau jusqu'à la fin du film, il ne reste plus que cette descente vers la mort. Nous retrouvons encore la lenteur des actions qui passe par la lenteur de cette agonie.

En bref, un film coup de poing, puissant et qui ne laisse pas indiffèrent.

 

hunger-steve-mcqueen-michael-fassbinder.jpg

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.