21 grammes

21 grammes 1

Babel et Biutiful étaient déjà un coup de poing en pleine figure mais 21 grammes, est un film ovni comme on les aime. Un film "anormalement" constitué ; les histoires se croisent, se mêlent et s'emmêlent. Chaque fragment de vie est bouleversant, chaque personnage a le visage creusé par les cruautés de sa propre existence. Ce sont tous des êtres qui souffrent et qui s'échouent sur des plaines désertes. Mais dans toute grande solitude, un lien se crée tout de même avec un monde extérieur.

Trois existences destinées à converger vers un drame absolu ; la mort. La mort de deux enfants et de leur père. Paul Rivers (Sean Penn) tombe sous le charme d'une femme dévastée (Naomi Watts). Ce même homme qui vient tout juste de recevoir le coeur du mari défunt de Cristina Peck (Naomi Watts) et qui entamera une histoire passionnelle avec cette dernière. Idée effroyable et glaçante mais qu'Iñárritu affronte et assume avec brio.

21 grammes 2

Ce film est considéré comme un film choc car il décortique avec froideur des thèmes intrinsèquement humains comme le deuil, les regrets ou encore la foi. Tous ces sujets sont propulsés avec force vers un spectateur en état de choc, pris à la gorge par la dureté et le réalisme des situations filmées. Le personnage de Jack Jordan (interprété par Benicio del Toro) est tout simplement remarquable. Cet ex-tôlard en quête de repentance s'accroche avec ténacité à une croyance qui l'abandonne et l'expose à la mort elle-même. Jack est cette marionnette désarticulée et abîmée par la vie. Il est cet homme désabusé qui tente de sortir la tête de l'eau. Dieu la lui replonge pourtant subitement. Volonté divine acharnée envers un homme tout juste pieux.

21 grammes 3

La trame narrative du film est également incroyable. Toute la puissance du film y réside. L'espace et le temps se confondent et s'embrouillent mais au fur et à mesure que la narration se poursuit, les deux notions s'expliquent et se démêlent. Il y a toujours dans ce genre de narration inattendue, un moment où la narration chavire et où tous les fils éparpillés par le réalisateur se rejoignent en un point suprême. La chronologie était éclatée dès les premières minutes du film mais elle ne prend sens que dans cette chambre de motel lorsque les trois personnages sont réunis.

Une étrange fatalité plane sur ces trois êtres écorchés vifs ; l'ex-junkie retrouve la drogue, l'ex-greffé voit son coeur lâcher à nouveau et l'ex-voyou replonge dans le péché malgré lui. Des destins voués à s'entrechoquer et à laisser s'échapper 21 grammes de vie, d'âme ou de désespoir. Un film poignant et qui marque les esprits.

Un choc à vivre.

21 grammes 4 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.