Black Swan

Ce film est un long métrage de Darren Aronofsky, sorti le 9 Février 2011. Il a reçu 9 prix et a eu 22 nominations.

Par quoi commencer…

La mise en scène angoissante, les dialogues destabilisants, le jeu incroyable des acteurs ou encore la tonalité tragique du film. Black Swan a été un des films de l'année 2011 a ne pas raté.

Nous pouvons commencer par le jeu magistral de l'actrice principale Natalie Portman, Nina dans le film. Pour faire une telle performance, elle a certainement dû s'investir totalement dans le rôle de cette ballerine. Parlons justement de la ballerine. Elle doit se fondre presque s'effacer dans ce personnage pour l'interprétation du Lac des Cygnes. Aller chercher le cygne noir au fond d'elle se révèle une épreuve insurmontable. La relation avec Thomas, joué par Vincent Cassel, accelère encore plus sa perdition psychologique. Car, il la pousse "hors d'elle". Nina ne doit pas interpréter le cygne noir, mais elle doit incarner ce côté obscur d'elle-même.

Thomas veut extirper la nature dissimulée de Nina. Pour jouer ce rôle, le rôle de sa vie, elle est dans l'obligation de ne pas jouer au cygne noir. En fait, Nina doit se mettre en véritable situation.

Aronofsky, nous plonge dans les méandres de l'âme humaine. Il allie la psychologie à l'expression du corps dans la danse. La mise en scène est au service de ce voyage vers l'obscurité humaine. Les dialogues renforcent un peu plus encore ce tragique latent. Car, oui, ce film a une indéniable tonalité tragique. La question est posée : l'artiste doit-il s'assimiler au rôle qu'il interprête ou prendre une grande distance avec lui ?

Aronofsky tranche par le dénouement.

 

natalie-portman-dans-black-swan-10380415wymut-1.png

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.