Cinéma et littérature

Ce thème est souvent assez problématique. Adapter un livre au cinéma dérange parfois ou peut aussi à l'inverse, fasciner. En fait, nous sommes bien d'accord, pour qu'une adaptation fascine, il faut qu'elle soit brillamment dirigée. Mais nous avons d'abord envie de vous parler de l'écriture simultanée.

Nous voudrions vous exposer dans cette rubrique mensuelle, le film Tous les matins du monde d'Alain Corneau. En effet, ce film a été écrit en même temps que le livre de Pascal Quignard. Ce qu'il y a d'intéressant dans ce projet, c'est qu'il réunit l'univers créatif de trois artistes. Corneau pour le film, Quignard pour le livre et Jordi Savall pour la musique baroque. De ce trio émane une oeuvre complète et en accord avec l'esprit des personnages. Ainsi, nous ne pouvons pas parler d'adaptation.

En fait, pour qu'une adaptation rende parfaitement compte du livre, il faut peut-être qu'il y ait une étroite collaboration entre réalisateurs et écrivains. Même si bien sûr, certains films illustrent à merveille un livre, sans être passé par une rencontre avec l'auteur. C'est alors un travail de recherches, d'imprégnation et d'interprétation.

 

En tout cas, la technique a beau différé, il n'en demeure pas moins que la littérature a toujours été pour les réalisateurs, un terrain propice à la création.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.