Secrets and Lies

Cette nouvelle série australienne est tout à fait réussie dans ses enjeux dramaturgiques. Le sujet n’est pas novateur et même pas du tout original, mais la réussite de Secrets and lies ne tient pas à son originalité mais à son ambiance.

Nous sommes en pleine banlieue australienne, Noël approche et la chaleur ne se supporte qu’après un saut dans la piscine. La famille Gundelach se retrouve propulsée dans une terrible affaire, le meurtre d’un enfant de 5 ans, fils de leur voisine. L’intensité de l’acteur principal, Martin Henderson, cristallise à lui seul tous les enjeux et on a sans cesse la sensation que, telle une proie prise au piège, l’étau se resserre autour de lui. Dès les premiers épisodes, il est évident qu’il est victime, son regard est éminemment innocent parce que Ben est avant tout un personnage transparent. Il a quelque chose de très animal, de très instinctif, il dissimule mal ses peurs, ses angoisses, ses inquiétudes. Il évolue dans cet univers étouffant, ce cadre idyllique qui contraste complètement avec les codes du polar et du film noir.

S1

Il faut dire que la froideur des personnages dénote avec l’aspect solaire de l’Australie ; tout comme les couleurs vives et criardes de l’Overlook hotel contrastent avec l’énigme dramatique dans Shining.

Les scènes de nuit favorisent les confidences, permettent de braver les interdits et facilitent l’exacerbation des querelles. C’est également la nuit qu’à lieu le meurtre de l’enfant, la nuit est peinte comme la matrice inconsciente des personnages. Mais c’est dans la luminosité du jour, qu’ils se font véritablement face. Ben Gundelach assiste impuissant au naufrage de son couple, à la crise d’adolescence de sa fille ainée et à l’amour démesurément oedipien de sa cadette. Il est l’épicentre du drame et s’il est impuissant face aux difficultés familiales, il est en revanche, très mobilisé pour prouver son innocence.

S2

La vraie force de Secrets and lies, c’est aussi le développement de l’aspect psychologique des personnages. Les pulsions refoulées, les rêves, les manifestations inconscientes sont mises en scène de manière très intelligente. Cette série raconte un désir oedipien qui se traduit en actes, un amour paternel qui atteint son paroxysme dans le meurtre. Eva, la cadette, traduit sa jalousie et son amour exclusif de façon tout à fait explicite. La cruauté enfantine qu’elle véhicule, glace inévitablement le spectateur parce qu’elle agit de manière cathartique. La relation père-fille est finement disséquée et analysée, elle exorcise une pulsion ancestrale qui habite chaque jeune fille à un certain âge. C’est en cela que Secrets and lies revêt un aspect cathartique : la fiction met en scène ce que notre inconscient fantasme et projette.

Arton68329

À noter aussi, la performance saisissante d’Anthony Hayes qui interprète le détective Cornielle. Il reste impénétrable et inaccessible, ce n’est que lors du dénouement, qu’il semble vulnérable et sensible. Son unique marque de compassion se manifeste dans les dernières minutes, il lance un léger « bon courage » envers l’homme qu’il a inlassablement traqué mais cette parole laisse un écho dérisoire derrière elle.

814771 98f01520 99bd 11e3 a55d f7cc6090b4d9

Cette série a beaucoup été comparée à Broadchurch et à juste titre d’ailleurs puisque l’intrigue est semblable. Toutefois, la résolution finale de Secrets and lies est beaucoup plus bouleversante parce qu’elle est plus psychologique. C’est la faiblesse de Broadchurch. Le dénouement est expédié et donne l’impression que la résolution est « sortie du chapeau ». En somme, on n’y croit pas. Secrets and lies fonctionne très bien du début à la fin, le suspense ne rencontre aucune faille narrative et la personnalité de Ben Gundelach accentue la dramaturgie parce que le spectateur sait qu’il est innocent et c’est pourquoi, il est inévitablement pris d’empathie pour lui.

À voir.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.