Psychose

psychose-1960-19-g.jpg

 

Psychose, c'est avant tout, une ambiance "hitchcockienne" par excellence. Par quoi commencer ? Les acteurs ? L'histoire ? La psychologie des personnages ? La musique bien sûr ?

Parlons du cinéma hitchcockien dans son ensemble... Ce qui nous a totalement bouleversé, c'est sans aucun doute, la prouesse artistique de cette mise en scène. Tout est fait de manière à amplifier le suspense. De plus, la problématique récurrente de ce cinéaste n'est pas un secret. Hitchcock a porté un intérêt non dissimulé, pour les relations mère-fils ainsi que la place de l'inconscient. Avec cette oeuvre cinématographique, ce sujet cher à Hitchcock atteint son paroxysme.

Que dire de la prestation d'Anthony Perkins ? Elle restera une leçon pour le monde du cinéma. Ce rôle était, incontestablement, fait pour lui. Chaque scène est culte. Celle de la douche, l'horreur palpable sur le visage de Janet Leigh, celle de la découverte du motel, la voix d'Anthony Perkins dans la cellule de prison, la tension entre les personnages, le regard du policier dans sa voiture et nous ne sommes pas exhaustives ! 

Comment qualifier la musique de Bernard Herrmann ? Hallucinante ? Terrifiante ? Là encore, Hitchcock réussit un coup de maître. Mes amis, voici l'exemple pertinent de ce qu'est le grand art...

 

norman-bates.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.